Quand utiliser une scie circulaire ?

scie circulaire

En général, on s’oriente vers la scie circulaire après avoir constaté les failles d’une scie sauteuse, jugée pas suffisamment puissante pour les différents travaux de bricolage. En effet, la scie circulaire convient avec beaucoup plus de variétés de matériaux et s’avère plus efficace et plus précise. Dans ce contexte, quand l’utiliser ?

Caractéristiques et fonctionnement d’une scie circulaire

Par définition, une scie circulaire correspond à une scie mécanique utilisant un disque ou une lame en dentelle pour couper divers matériaux à travers un mouvement rotatif qui tourne autour d’un arbre. Généralement, un étau fixe maintient solidement le matériau à couper pendant que la scie avance doucement. Étant donné que toutes les dents dans la lame frappent le matériau, l’outil est capable d’effectuer une coupe parfaite quelle que soit la robustesse des matériaux. Les dents vont guider la pièce hors de la pièce, ce qui l’empêche de lier la lame.
Concernant les caractéristiques, la coupe se réalise par des dents qui se situent sur une meule abrasive ou sur la paroi d’une lame métallique. La meule abrasive est munie d’un trait de scie assez étroit ainsi que d’une finition de surface généralement droite, précise et lisse. En principe, la scie laisse des bavures sur le bord de coupe en plastique et en métal, et qui doit par la suite être abrasée avec du papier verre. Enfin, la scie doit être réglée géométriquement. Si vous souhaitez découvrir d’autres détails sur les caractéristiques de ce matériel, vous pouvez visiter le site guedo-outillage.fr.

Les utilisations de la scie circulaire

La scie circulaire compte parmi les outils électroportatifs dédiés aux bricoleurs avertis vu qu’elle génère suffisamment de puissance pour trancher droit ou en biseau du bois de grande épaisseur. Ce matériel n’aura aucune difficulté à travailler sur du bois tendre de conifères (pin sylvestre, etc.), du matériau dérivé (contreplaqué, aggloméré, etc.) et du MDF ou panneau de fibres de bois. D’autre part, les matériaux plus épais comme les éléments de charpente (poutre, chevron, etc.), les bois durs de feuillus (hêtre, pin douglas, etc.) ainsi que les bois exotiques exigent l’utilisation de ce type de scie pour être coupés. Voilà pourquoi les professionnels sont toujours équipés de scies circulaires résistant à un usage intensif sur toute forme et nature de bois.
En d’autres termes, la scie circulaire est idéale pour de multiples matériaux comme le plastique, le métal, la maçonnerie, le bois et elle peut être maniée à la main ou encore installée sur une machine. En ce qui concerne le travail du bois, le terme « scie circulaire » fait spécifiquement référence au type de scie à table. En général, une scie circulaire est alimentée par l’électricité. Néanmoins, il existe des modèles sous l’impulsion d’un moteur hydraulique ou d’un moteur à essence permettant de les fixer à un équipement lourd. Ainsi, vous n’aurez plus besoin de recourir à une source d’énergie séparée.

Les différentes lames et les précautions à prendre

Il est important de souligner qu’une lame de scie circulaire coupe en remontant. Chaque lame se différencie par son diamètre et sa denture, et vous sélectionnerez la lame à équiper sur l’axe selon le matériau à scier. Plus elle comporte des dents, plus la coupe garantira finesse et précision. Aussi, plus le diamètre sera large, plus la profondeur de la coupe deviendra importante (40 à 100 mm). Si, par exemple, vous travaillez sur un madrier, une lame de 10 dents en acier suffit alors que si vous souhaitez scier une planche en mélaminé, vous aurez plutôt besoin d’une lame de 48 dents. Dans la majorité des cas, les lames en carbure de tungstène (entre 12 et 24 dents) s’adaptent à n’importe quelle surface ou matériau.
Vu qu’il s’agit d’un outil tranchant, il est nécessaire de prendre quelques précautions au risque de se blesser. En premier lieu, quand vous montez la lame, il convient de respecter rigoureusement le sens des flèches figurant sur celle-ci et qui illustre le sens du montage. Faites en sorte qu’elle reste bien affûtée pour ne pas détériorer le bois. À part cela, évitez de toucher le carter escamotable et le carter fixe. Ces éléments ont été conçus pour protéger l’utilisateur de la scie et le carter escamotable s’adapte idéalement à votre travail même jusqu’à l’arrêt total de la lame. Ensuite, n’hésitez pas à vous équiper de lunettes de protection pour éviter les éclats. De même, portez également un casque anti-bruit car il s’agit d’un appareil très bruyant. En outre, usez de vos deux mains pour manier la scie circulaire en prenant la poignée avant et la poignée de guidage arrière. Pour finir, mieux vaut débrancher l’équipement après chaque utilisation.

Profiter d’une large gamme d’échelles en contactant un spécialiste en ligne
Les principaux atouts du smart building